Accueil>Documentation>Archives>
  MOSCI Documentation Nous aider Utile D I

 

 

 

MOSCI -Case Postale 145-1350 Orbe
 
info(at)mosci.info
CCP: 10-189623-1

Principe de précaution

Texte explicatif

 


Vérités sur l'islam

Des fondements du système islamique aux mécanismes et conséquences de l'islamisation

commandez votre exemplaire du livre de 320 pages écrit par le président du MOSCI.

Prix de vente: 30.- CHF

Réductions si plusieurs exemplaires commandés.

>>voir le descriptif et le sommaire

 


 


Derniers ajouts:

02.07.2016 Interdiction du voile intégral au Tessin : activisme et provocation du CCIS et de Rachid Nekkaz

02.07.2016 La police suit quarante Genevois radicalisés

01.07.2016 Distribution du Coran sur la voie publique et EI: Winterthour envisage l'interdiction

25.05.2016 Les élèves musulmans devront serrer la main aux profs

25.05.2016 Des mosquées albanaises tenues par des imams radicaux

Conférence du Professeur Sami Aldeeb : Le jihad dans l'islam

> Toutes les archives

 

Les incontournables:

Analyse juridique : pourquoi l’interdiction des minarets ne viole pas la CEDH voir l'analyse ¦ (version au format Word)

Pourquoi soutenir l'initiative Fribourgeoise contre le Centre suisse islam et société? ¦ Le point sur la formation sur l’islam proposée par le GRIS et l’IIIT et son subventionnement par l’ODM

16.05.2012 Victoire du MOSCI devant le Tribunal fédéral : le concept de diffamation des religions n’a pas sa place en droit suisse

Télécharger le rapport Obin (islam dans les écoles françaises)

Télécharger le rapport Denece (leproblème de l'islam dans les banlieues)

L'Occident face à l'islam militant

Eurabia au Conseil de l'Europe (Resolution 1605)

Analyse du recueil 1 du Conseil européen des fatwas

Arrêt du Refah (CEDH, 31 juillet 2001)

Reportage: islam, ce que l'Occident doit savoir

15.11.2015 La menace d’attentat sur sol suisse est en augmentation selon les experts

30.11.2012Recensement aujourd'hui du 20'000 ème attentat meurtrier commis au nom de l’islam depuis le 11 septembre 2001

22.11.2012L’UBS ferme le compte d’une organisation finançant le terrorisme

26.11.2012 Levée d'interdiction du port du voile : l’arrêt du Tribunal administratif thurgovien fait fausse route - L'analyse du MOSCI

10.09.2012 Le MOSCI révèle que le CMMS s’est associé à des islamistes incitant au meurtre en vue de tenir une exposition sur l’islam à Lausanne

01.10.2010 Le Président du MOSCI acquitté : la critique de l'islam n'est pas du racisme

02.07.2010 De l'apologie du martyr à l'incitation au crime: les appels au Jihad ont-ils dorénavant droit de cité à Genève ?

24.03.2010 L’ambassade belge en Suisse soutient l’islamisation du marché

Et si Mahomet n'avait jamais existé ?

 

Bibliographie

 


 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

22.10.2012 L’UBS ferme le compte d’une organisation finançant le terrorisme

 
 

L’UBS a procédé à la fermeture du compte bancaire d’Islamic Relief d’après les propos de la direction de cette dernière, relayés récemment par la compagnie médiatique financière Civil Society.


Une organisation finançant le terrorisme

Le MOSCI avait, entre-temps, eu l’occasion de relever par son dernier communiqué que l’Islamic Relief avait été impliquée dans plusieurs affaires de financement du terrorisme (Al-Qaida et Hamas), entretenait des liens avec les milieux proches d’Al-Qaida et a des pratiques obscures et suspectes (voir détails à la fin du présent communiqué).

L’UBS avait auparavant procédé au blocage de dons qui avaient été faits en destination d’Islamic Relief en l’occasion de la fête musulmane de l’Aïd el Kebir.


Ce que signifie la fermeture du compte

Il convient de relever que, dans la pratique bancaire, la fermeture d’un compte, en de telles circonstances, soit décidée par une banque, lorsqu’elle ne parvient pas à écarter les soupçons de blanchiment d’argent ou, ce qui semble être le cas présentement, de financement du terrorisme .

Le porte-parole de l’UBS, Jean-Raphaël Fontannaz, déclare ne pas pouvoir répondre à nos questions ni confirmer la fermeture du compte mentionné pour des raisons de secret bancaire.


Source : Civil Society.co.uk , 08.11.2012

Islamic Relief et le financement du terrorisme

Le fait qu’Islamic Relief Suisse (rattachée à l’IRW) ne soit qu’une homonyme des organisations qui, aux Philippines et en Indonésie sont proches d’Al-Qaida (rattachées, elles, à l’IIRO) et qu'elle soit "reconnue par l'ONU" ne suffit pas à en faire une organisation respectable. L’Islamic Relief Worldwide (IRW) dont l’Islamic Relief Suisse n’est qu’une antenne est d’abord profondément liée à la mouvance internationale des Frères musulmans [1], ce qui la rend suspecte, et a baigné dans plusieurs affaires de financement du terrorisme ; des indices tendent à démontrer sa proximité avec des groupes terroristes:

  • En 1999, le bureau central de l’IRW situé au Royaume-Uni, a reçu 50'000 $ d’une organisation canadienne proche d’Al-Qaida. [2]
  • Selon un journal russe, la Moscow's Obshchaya Gazeta, l’IRW aurait collecté et acheminé des millions de dollars à des groupes terroristes Tchétchènes, aussi liés à Al-Qaida. [3]
  • En 2004, l’IRW a levé des fonds à la Brimingham Central Mosque, mosquée britannique connue pour être une base de recrutement de terroristes dont certains se sont retrouvés dans des attentats-suicides à Tel Aviv en 2003.[4]
  • En 2006, Iyaz Ali, coordinateur de projet de l’organisation centrale de l’IRW a été arrêté en Israël pour son soutien au groupe terroriste Hamas. Son activité consistait en partie à financer et apporter assistance à des institutions du Hamas. La police a retrouvé sur son ordinateur des documents prouvant les liens entre l’IRW et le Hamas, en particulier avec des fonds appartenant audit groupe terroriste au Royaume-Uni et en Arabie Saoudite. L’ordinateur contenait, en outre, des photos de croix-gammées, de responsables nazis, d’Oussama Ben Laden, d’Abou Moussab al-Zarqaoui (ancien dirigent d’Al-Qaida en Irak mort en 2006) et de nombreuses photos d’activités militaires du Hamas. [5]
  • Le fondateur de l’IRW, l’égyptien Hanni Al-Banna, est aussi le fondateur (trustee et apport de fonds) du Muslim Aid, créé par Cat Stevens qui, selon la police espagnole, a financé l’envoi de jihadistes en Bosnie et qui organise des évènements où sont invités comme orateurs, des sympathisants d’Al-Qaida.[6]
  • En affirmant aider les orphelins, l’IRW offre son soutien aux familles des jihadistes ayant commis des attentats-suicides, ce qui revient à encourager le terrorisme. [7]

Relevons d’ailleurs que d’une manière générale, toute activité de collecte de la zakat est à surveiller de très près, les experts de l’ONU estimant que 6 à 8 % de l'argent de la zakat finit dans les mains de groupes liés à Al-Qaida.

Voir le communiqué du MOSCI du 27.10.2012 (en entier et avec sources)