Accueil>Documentation>Archives>
  MOSCI Documentation Nous aider Utile D I

 

 

 

MOSCI -Case Postale 145-1350 Orbe
 
info(at)mosci.info
CCP: 10-189623-1

Principe de précaution

Texte explicatif

 


Vérités sur l'islam

Des fondements du système islamique aux mécanismes et conséquences de l'islamisation

commandez votre exemplaire du livre de 320 pages écrit par le président du MOSCI.

Prix de vente: 30.- CHF

Réductions si plusieurs exemplaires commandés.

>>voir le descriptif et le sommaire

 


 


Derniers ajouts:

02.07.2016 Interdiction du voile intégral au Tessin : activisme et provocation du CCIS et de Rachid Nekkaz

02.07.2016 La police suit quarante Genevois radicalisés

01.07.2016 Distribution du Coran sur la voie publique et EI: Winterthour envisage l'interdiction

25.05.2016 Les élèves musulmans devront serrer la main aux profs

25.05.2016 Des mosquées albanaises tenues par des imams radicaux

Conférence du Professeur Sami Aldeeb : Le jihad dans l'islam

> Toutes les archives

 

Les incontournables:

Analyse juridique : pourquoi l’interdiction des minarets ne viole pas la CEDH voir l'analyse ¦ (version au format Word)

Pourquoi soutenir l'initiative Fribourgeoise contre le Centre suisse islam et société? ¦ Le point sur la formation sur l’islam proposée par le GRIS et l’IIIT et son subventionnement par l’ODM

16.05.2012 Victoire du MOSCI devant le Tribunal fédéral : le concept de diffamation des religions n’a pas sa place en droit suisse

Télécharger le rapport Obin (islam dans les écoles françaises)

Télécharger le rapport Denece (leproblème de l'islam dans les banlieues)

L'Occident face à l'islam militant

Eurabia au Conseil de l'Europe (Resolution 1605)

Analyse du recueil 1 du Conseil européen des fatwas

Arrêt du Refah (CEDH, 31 juillet 2001)

Reportage: islam, ce que l'Occident doit savoir

15.11.2015 La menace d’attentat sur sol suisse est en augmentation selon les experts

30.11.2012Recensement aujourd'hui du 20'000 ème attentat meurtrier commis au nom de l’islam depuis le 11 septembre 2001

22.11.2012L’UBS ferme le compte d’une organisation finançant le terrorisme

26.11.2012 Levée d'interdiction du port du voile : l’arrêt du Tribunal administratif thurgovien fait fausse route - L'analyse du MOSCI

10.09.2012 Le MOSCI révèle que le CMMS s’est associé à des islamistes incitant au meurtre en vue de tenir une exposition sur l’islam à Lausanne

01.10.2010 Le Président du MOSCI acquitté : la critique de l'islam n'est pas du racisme

02.07.2010 De l'apologie du martyr à l'incitation au crime: les appels au Jihad ont-ils dorénavant droit de cité à Genève ?

24.03.2010 L’ambassade belge en Suisse soutient l’islamisation du marché

Et si Mahomet n'avait jamais existé ?

 

Bibliographie

 


 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

30.11.2012 Recensement aujourd'hui du 20'000 ème attentat meurtrier commis au nom de l’islam depuis le 11 septembre 2001

 
 

Le site Internet thereligionofpeace.com recense aujourd’hui le 20'000 ème attentat meurtrier commis au nom de l’islam depuis le 11 septembre 2001. [1]

Ce chiffre n’est que la partie visible de l’iceberg (voir, plus bas, l’intitulé « méthode de décompte ») et laisse imaginer l’ampleur du nombre réel de décès causés par le terrorisme islamique.

L’islam est la seule religion au monde au nom de laquelle sont commises tant d’atrocités et infligées tant de souffrances.

Les textes islamiques regorgent d’injonctions à haïr, tuer et terroriser par devoir religieux. Nul ne pourra nier le risque que les personnes convaincues de faire leur devoir religieux en suivant ces injonctions ne passent à l’acte.

Le chiffre minimaliste des 20'000 passages à l’acte démontre l’aspect très concret de cette menace et du caractère vital de la lutte contre les discours islamiques prônant la haine et la subversion.

Méthode de décompte [2]

Seuls sont retenus dans ce décompte les attentats relatés par les médias : aucune informations non-vérifiées ou les rumeurs n’est comptabilisée.

Ne sont retenus que les actes ayant entrainés des pertes humaines et dont on peut raisonnablement déduire qu’ils auraient été commis au nom de l’islam.

Le décompte porte sur le nombre d'attentats meurtriers et non sur le nombre de leurs victimes, obligatoirement bien plus élevé. Par exemple, le 11 septembre 2001, seuls trois attentats sont comptabilisés sur territoire américan: New-York (attentat contre le WTC), Washington (attentat contre le Pentagone) et Shanksville (avion détourné s'étant écrasé dans la campagne). [3]

Sont aussi exclus du décompte les actes commis dans le cadre de conflits armés, exceptés dans les cas où ils ne relèvent clairement pas de manœuvres militaires vu leur caractère particulièrement odieux et haineux. Par exemple, s’il s’agit d’attentats-suicides ou d’attaques contre les militaires chargés de porter secours aux civils.

Outre les actes de terrorisme traditionnellement reconnus comme tels, le décompte inclut aussi les actes relevant du crime d’honneur. Ceci s’explique par le fait que les crimes d’honneur frappent et terrorisent avant tout les femmes qui ne se conforment pas aux principes islamiques. Ces actes suivent donc une logique de terrorisme islamique.

Le 20'000 ème acte recensé

Le 20'000 ème acte recensé [4] sur le site en cause s’est passé dans la localité d’Isfahan en Iran et concerne Tuba N, une femme juive de 57 ans.

Les voisins musulmans de la malheureuse avaient tenté de déporter sa famille et de lui confisquer sa propriété adjacente à la mosquée.

Profitant de l’absence du mari de Tuba N, les islamistes se sont introduits de force dans la maison, ont ligoté ses deux sœurs vivant avec elle avant de poignarder leur victime.

Les sœurs en ont informé leur famille aux Etats-Unis. Selon le Times, les autorités iraniennes cherchent à étouffer l’affaire de leur côté.

Sources:

  1. UPI, 29.11.2012,