Accueil>Documentation>Archives>
  MOSCI Documentation Nous aider Utile D I

 

 

 

MOSCI -Case Postale 145-1350 Orbe
 
info(at)mosci.info
CCP: 10-189623-1

Principe de précaution

Texte explicatif

 


Vérités sur l'islam

Des fondements du système islamique aux mécanismes et conséquences de l'islamisation

commandez votre exemplaire du livre de 320 pages écrit par le président du MOSCI.

Prix de vente: 30.- CHF

Réductions si plusieurs exemplaires commandés.

>>voir le descriptif et le sommaire

 


 


Derniers ajouts:

02.07.2016 Interdiction du voile intégral au Tessin : activisme et provocation du CCIS et de Rachid Nekkaz

02.07.2016 La police suit quarante Genevois radicalisés

01.07.2016 Distribution du Coran sur la voie publique et EI: Winterthour envisage l'interdiction

25.05.2016 Les élèves musulmans devront serrer la main aux profs

25.05.2016 Des mosquées albanaises tenues par des imams radicaux

Conférence du Professeur Sami Aldeeb : Le jihad dans l'islam

> Toutes les archives

 

Les incontournables:

Analyse juridique : pourquoi l’interdiction des minarets ne viole pas la CEDH voir l'analyse ¦ (version au format Word)

Pourquoi soutenir l'initiative Fribourgeoise contre le Centre suisse islam et société? ¦ Le point sur la formation sur l’islam proposée par le GRIS et l’IIIT et son subventionnement par l’ODM

16.05.2012 Victoire du MOSCI devant le Tribunal fédéral : le concept de diffamation des religions n’a pas sa place en droit suisse

Télécharger le rapport Obin (islam dans les écoles françaises)

Télécharger le rapport Denece (leproblème de l'islam dans les banlieues)

L'Occident face à l'islam militant

Eurabia au Conseil de l'Europe (Resolution 1605)

Analyse du recueil 1 du Conseil européen des fatwas

Arrêt du Refah (CEDH, 31 juillet 2001)

Reportage: islam, ce que l'Occident doit savoir

15.11.2015 La menace d’attentat sur sol suisse est en augmentation selon les experts

30.11.2012Recensement aujourd'hui du 20'000 ème attentat meurtrier commis au nom de l’islam depuis le 11 septembre 2001

22.11.2012L’UBS ferme le compte d’une organisation finançant le terrorisme

26.11.2012 Levée d'interdiction du port du voile : l’arrêt du Tribunal administratif thurgovien fait fausse route - L'analyse du MOSCI

10.09.2012 Le MOSCI révèle que le CMMS s’est associé à des islamistes incitant au meurtre en vue de tenir une exposition sur l’islam à Lausanne

01.10.2010 Le Président du MOSCI acquitté : la critique de l'islam n'est pas du racisme

02.07.2010 De l'apologie du martyr à l'incitation au crime: les appels au Jihad ont-ils dorénavant droit de cité à Genève ?

24.03.2010 L’ambassade belge en Suisse soutient l’islamisation du marché

Et si Mahomet n'avait jamais existé ?

 

Bibliographie

 


 

 


 

 

 

 

 

 

01.07.2016 Distribution du Coran sur la voie publique et EI: Winterthour envisage l'interdiction

 


Une illustration du fait que la distribution du Coran sur la voie publique n'est pas l'acte innocent. En effet, ce dernier comporte toutes les références nécessaires pour former un jihadiste: il s'agit juste d'attirer l'attention de la futur recrue sur les nombreux passages appelant au crime et au terrorisme. C'est ce qui se passe depuis longtemps dans de nombreux pays européens.

A noter que l'organisation islamiste LIS! avait notamment organisé des distributions de Corans à trois reprises, notamment le 7 juin 2014 à la Rue Haldimand à Lausanne (voir illustration ci-dessous)

(Source: 24 Heures du 12.06.2014, article téléchargeable à l'adresse http://www.pluralites.ch/files/6114/1038/4992/heu_20140612_0_0_22vc4.pdf)

20 Minutes en ligne, 24.06.2016:

Après l'arrestation de l'émir de Winterthour (NDLR: de son vrai nom Valdet Gashi), les autorités réfléchissent à interdire la distribution gratuite du Coran dans ses rues.
storybild

L'émir de Winterthour est soupçonné de soutien à une organisation terroriste. (photo: Screenshot SRF)

La distribution du Coran dans la rue est remise en cause à Winterthour (ZH). La police de la ville étudie la possibilité de l'interdire, le détenteur de la licence de cette action en Suisse - un salafiste converti de 30 ans - ayant été arrêté. Ce dernier serait soupçonné de soutien à une organisation terroriste.

La police de Winterthour s'était déjà penchée précédemment sur une éventuelle interdiction. Elle avait alors toutefois conclu que les conditions n'étaient pas réunies pour prendre une telle mesure, indique la ville vendredi.

L'arrestation du responsable de l'action de distribution du Coran «Lies!» («Lis!») pourrait changer la donne. C'est du moins ce que les autorités de Winterthour vont analyser.

Détention préventive

Le Ministère public de la Confédération a fait arrêter cet homme en février et l'a placé en détention préventive à Berne, comme l'a révélé le magazine «Rundschau» de la télévision alémanique SRF. Des soupçons d'aide et de participation à une organisation terroriste pèseraient sur lui.

La Constitution fédérale protège la liberté d'opinion et de religion. Elle autorise aussi la distribution d'écritures religieuses. L'action «Lies!» est donc légale en principe, rappelle la ville de Winterthour dans son communiqué. Une interdiction n'est possible que si l'organisation distributrice se fait l'auteur de délits, soit d'un appel au crime par exemple.

(nxp/ats)
Source :20 Minutes, 24.06.2016


Valdet Gashi, double champion du monde de boxe thaï, est, en effet un partisan de l'EI pour lequel il a joué un rôle de recruteur, utilisant notamment la salle d'entraînement MMA Sunna qu'il a ouverte à Winterthour à cette fin.

 

Tribune de Genève en ligne, 04.06.2015:


Une star de boxe thaï aurait entraîné trois djihadistes


Winterthour Un double champion du monde de boxe thaï a formé les jeunes de Winterthour partis rejoindre l'Etat islamique en Syrie. Lui-même y est depuis mars désormais.

Valdet Gashi en Syrie


La région de Winterthour ne comprenait pas jeudi 4 juin comment quatre jeunes, trois garçons et une fille, avaient pu rejoindre en quelques mois le groupe Etat islamique. L'émission Rundschau de la télévision alémanique SRF a apporté un nouvel élément mercredi soir.

Les jeunes hommes, qui se connaissaient, se sont entraînés dans une salle de sports de combat. A sa tête se trouve un homme de 28 ans, Valdet Gashi, double champion du monde de boxe thaï, qui a également rejoint le groupe terroriste en Syrie début mars.

Que pour les jeunes musulmans

En provenance de Singen dans l'Allemagne du Sud, il avait fondé à Winterthour la salle d'entraînement Mixed Martial Arts (MMA) Sunna où de jeunes musulmans pouvaient s'entraîner dans le respect des règles de l'islam. Entre hommes uniquement et sans musique. Il avait choisi la région zurichoise «car c'était très intéressant là-bas».

Valdet Gashi n'a jamais caché être un islamiste, avec des signes de radicalisation croissante sur son profil Facebook.

Des liens avec «Lis!»

«Rundschau» a pu s'entretenir avec lui via Internet en Syrie, où il a rejoint l'auto-proclamé califat. Ce père de deux jeunes enfants se dit stationné dans la ville de Membij où il traque «les contrebandiers et les espions». Et il a fraternisé avec un des jeunes qui sont partis dans cette zone de guerre. Ce dernier aurait été tué au printemps.

Les soupçons de radicalisation entourent toujours la mosquée An'Nur où les jeunes avaient l'habitude de se rendre à Winterthour, bien que son président Atef Shanoun ne cesse de répéter que cela n'a pas été le cas. L'organisation prosélyte salafiste «Lis!» est également montrée du doigt en raison de ses liens avec des prédicateurs de haine très surveillés en Allemagne. Valdet Gashi a ainsi participé à des opérations de «Lis!» outre-Rhin.
Source: Tribune de Genève, 04.06.2015,